Rechercher

Calendrier
« janvier 2020 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Fugitives (Alice Munro)

note: 3Des vies et des secrets, avec finesse Jeanne - 27 février 2014

Huit nouvelles qui racontent [...]

Pantaleón et les visiteuses (Mario Vargas Llosa)

note: 2Un peu déçue Jeanne - 20 mars 2014

Vargas Llosa est un [...]

Cantique des plaines (Nancy Huston)

note: 3Sombre condition humaine Jeanne - 14 novembre 2013

A travers la vie [...]

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert (Joël Dicker)

note: 1Vivement d’autres lectures ! Maria - 30 août 2013

Voilà ce que j’ai [...]

Danse, danse, danse : roman (Haruki Murakami)

note: 5Voir Miyazaki et lire Murakami Maria - 6 février 2014

Pour moi, le Japon [...]

AccueilCritique

Critique

 

L'Homme du lac (Arnaldur Indriòason)

note: 3Un polar réfléchi, sur fond de guerre froide Jeanne - 11 février 2014

Erlendur est un policier désabusé, culpabilisé par ses problèmes familiaux, hanté par une disparition, obsédé par le passé. Dans son enquête pour retrouver l’identité de l’homme dont on a retrouvé le squelette au fond d’un lac, il est aussi happé par le passé et sa recherche le mène dans le milieu des étudiants islandais étudiants boursiers en Allemagne de l’Est dans les années 50. Construit sur de nombreux flash backs, avec son lot de trahisons, mensonges, amours avortées, révélations politiques, le roman s’enlise un peu dans la caricature de l’état policier de l’ex-RDA. Mais on ne s’ennuie jamais à suivre l’enquête d’Erlendur , acharné à mettre au jour la vérité parce qu’au fond c’est l’énigme de sa propre vie qu’il veut résoudre. La résolution du crime n’est pas l’essentiel. Un polar réfléchi, au rythme plutôt lent, sans détails trash, et une plongée dans la vie de la société islandaise.